Oui, les aides financières sont là !

le 23/06/2015

La facture pour effectuer des travaux pour adapter son logement à son avancée en âge peut vite grimper. Et si vous demandiez un coup de pouce financier à l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat ?

 L’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (ANAH) accorde des aides - sous conditions - pour financer les travaux l’adaptation des logements au handicap ou à la perte d’autonomie d’une personne âgée. Actuellement en France, 86% des personnes âgées de 60 ans et + sont propriétaires de leur logement ; seulement 14% sont locataires. 

La cible prioritaire de l'ANAH est les propriétaires occupants. « 52% d’entre eux sont éligibles aux aides de l’ANAH, 82% vivent dans des maisons individuelles et leur revenu annuel moyen est égal à 11 500 € », précise l’agence.

Quels  travaux d’aménagement ?

Les travaux consistent à compenser les « incapacités » liés à la mobilité, la baisse de la vue, de l’ouïe, ou la diminution des aptitudes physiques, par des aménagements spécifiques et des adaptations ergonomiques. Les travaux les plus fréquents concernent la salle de bain et salon ou la salle de bain et la cuisine. 

Les travaux doivent permettre d’adapter le logement et ses accès aux besoins spécifiques d’une personne en situation de handicap ou de perte d’autonomie liée au vieillissement. Le demandeur doit fournir :

·    un justificatif de handicap ou de perte d’autonomie : décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ou évaluation de la perte d’autonomie en Groupe iso-ressource (GIR) ;

·    un document permettant de vérifier l’adéquation du projet à ses besoins réels : rapport d’ergothérapeute, diagnostic autonomie ou évaluation réalisée lors de la demande de Prestation de compensation du handicap (PCH)

Des aides cumulables

Les subventions de l’Anah pour la perte d'autonomie sont cumulables avec les autres aides de l’Agence pour l’amélioration du logement. Elles peuvent être combinées avec celles des collectivités (départements pour les bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie, autres collectivités ayant mis en place des aides), de la CNAV et des autres caisses de retraite ou de la MDPH pour les personnes handicapées mais également avec le crédit d’impôt

 « S’agissant du maintien à domicile, l’Anah va engager un travail partenarial avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et les caisses de retraite pour simplifier le parcours des personnes souhaitant bénéficier d’une aide, et assurer une meilleure information. L’Agence souhaite rénover 15 000 logements en 2015 participant ainsi à l’objectif gouvernemental (80 000 logements adaptés à la perte d’autonomie d’ici à 2017) » , précise l’ANAH.

Pour connaître le point d'informations proche de chez vous, appelez le : 0 820 15 15 15 (0,12 € TTC/min depuis un poste fixe).

Ils nous font confiance

Générale des services - © Copyright : Tous droits réservés - 2012 - 2017 - Mentions légales - Réalisation : Hegyd